Archive pour avril 2013

Astuces anti-poussière : Nettoyer les étagères

Nous adorons les livres et la maison regorge d’étagères en tout genre. Evidemment, la poussière vient se nicher partout et les espaces non occupés par les livres sont vite recouverts.

Et quand on tente de nettoyer le sommet des étagères au chiffon ou au plumeau, cela soulève un nuage de poussière qui retombe partout au bout de quelques minutes.
Il y a pourtant un moyen d’éviter ça que nous a indiqué notre femme de ménage : on peut récupérer les vieilles chaussettes. Il faut ensuite les utiliser comme un gant, légèrement humidifiées. On peut alors dépoussiérer efficacement sans se salir les mains et sans produits agressifs pour la peau ou le bois.

,

Pas de commentaire

Astuces anti-poussière : dépoussierrer les bougies

bougie décorative enlever poussièreJ’ai un faible pour les bougies. J’adore cette petite flamme vacillante qui projette des ombres sur les murs. Sa chaleur nous change de nos lumières modernes, froides, technologiques et de nombreux parfums contribuent à assainir l’air intérieur.
Mais bon, force est de constater que les bougies, ça se couvre vite de poussière et qu’il n’est pas aisé de la déloger sans marquer la cire.
Ma grand-mère m’avait donné un truc imparable : les bas résilles. Qui l’eut cru, que grand-mère ait eu des bas résilles ?

Non sérieusement, il suffit de passer un vieux bas à mailles serrées sur la bougie, sans frotter trop fort pour ne pas l’abimer. La poussière est emprisonnée par les mailles et nos petites bougies redeviennent propres et nettes. Bon évidemment, cette astuce s’applique bougie éteinte et sans cire fondue dans la bougie… sinon attention les brûlures.

 

Pas de commentaire

Astuces anti-poussière : retrouver des plinthes et des moulures nettes

Offrant une surface horizontale aux poussières en suspension, les plinthes et les moulures de murs ou de meubles deviennent vite un nid à saletés. Et si, comme sur la photo ici, la peinture n’est pas totalement lisse, la saleté s’incruste disgracieusement. La solution : l’alcool à brûler  (si, évidemment, il en reste après le dernier barbecue…   sachant que c’est plus que déconseillé de l’utiliser comme combustibles pour vos brochettes).

Revenons à nos plinthes et moulures :
Pour enlevez la poussière qui s’encastre dans les plinthes et les moulures, utilisez une petite brosse à poils fins et durs légèrement humidifier avec de l’eau additionnée de quelques gouttes d’alcool à brûler. Le résultat est impeccable.

,

Pas de commentaire

Poussières : les VLEP, valeurs limites d’exposition professionnelles

Atelier lieu de travail pollution de l'airLes valeurs limites d’exposition professionnelle

Certaines activités professionnelles exposent le travailleur à des substances en suspension dans l’atmosphère (poussières, gaz, vapeurs, aérosols…), qui peuvent être dommageables pour sa santé.
Il apparait impossible d’empêcher l’exposition à un polluant donné si ce n’est en interdisant totalement l’usage du polluant en question. Toutefois, il est indispensable de définir l’intensité de l’exposition à ce polluant afin de la réduire en deçà des seuils de dangerosité. Produit par produit, les VLEP ou valeur limite d’exposition professionnelle fixe les niveaux de concentration à ne pas dépasser. Ses valeurs sont fixées par le Ministère en charge du Travail. Elles sont complétées de recommandations émises par  la Caisse nationale de l’assurance maladie des travailleurs salariés (CNAMTS).
Pour quelque 400 produits chimiques, elles sont indicatives et doivent être considérées comme des objectifs minimaux.
Pour quelques autres, elles sont contraignantes : poussières, amiante, benzène, chlorure de vinyle, plomb, quartz…
Les valeurs limites ne sont pas définitives. Elles sont révisées périodiquement en fonction de l’état des connaissances et des travaux sur la santé.

Les établissements assujettis au Code du Travail doivent respecter des règles en matière d’aération. La règlementation concerne les locaux fermés ou le personnel est amené à séjourner. Elle s’applique aussi à tous les lieux ou le personnel doit intervenir et ou il existe un risque lié à la qualité de l’air.
L’article R.232-5 du code du travail pose deux objectifs :

  • Maintenir un état de pureté de l’atmosphère propre à préserver la santé des travailleurs.
  • Eviter les élévations exagérées de température, les odeurs désagréables et les condensations.

La règlementation distingue deux grandes catégories de locaux et de pollution :

1/ les locaux dits à pollution non-spécifique quand la pollution est liées à la seule présence humaine (bureaux, salles de réunion, locaux de formation) à l’exception des locaux sanitaires.
L’article R. 232-5-2 du code de travail précise que dans ces locaux l’aération doit avoir lieu par ventilation mécanique ou par ventilation naturelle permanente par des ouvrants accessibles aux occupants (portes, fenêtres). Le volume d’air par occupant doit être égal ou supérieur à 15m3 pour les bureaux ou les locaux ou est effectué un travail physique léger / 24m3 pour les autres locaux pour que ce seul mode de ventilation soit autorisé.
La ventilation mécanique est assuré par une installation mécanique : air neuf pris à l’extérieur ou air recyclé et donc obligatoirement filtré)

2/ Les locaux dits à pollution spécifique si des polluants y sont émis (gaz, vapeurs, brouillard, fumées, poussières..)

Les objectifs de ventilation prévus par la réglementation doivent être pris en compte dès la conception de l’installation. Les textes imposent un échange d’information entre les parties impliquées dans la réalisation et la conduite de l’installation.
Le maître d’ouvrage doit mettre à disposition des locaux des moyens de ventilation adaptés aux activités prévues. Il doit informer le futur occupant au moyen d’une notice d’instructions décrivant l’ensemble de l’installation afin que ce dernier puisse l’utiliser et l’entretenir dans les meilleures conditions.

Le chef d’établissement doit, pour sa part, vérifier que les caractéristiques de l’installation de ventilation sont adaptées à l’activité prévue et qu’elles permettent d’assurer la salubrité de l’air de sorte que les concentrations en polluant restent inférieures aux valeurs limites fixées et qu’elles ne sont pas dangereuses pour la santé.
Il est responsable de la maintenance et de l’entretien de l’installation et doit en assurer régulièrement le contrôle.

Par ailleurs, il existe des règles de ventilation particulières pour certains travaux ou activités. Elles s’ajoutent aux dispositions prévues pour les locaux à pollution spécifiques.

,

Pas de commentaire

Astuces anti-poussière : retarder la poussière sur les meubles

Quelle punition que de devoir régulièrement nettoyer ses meubles ? Et pourtant, le bois lisse, bien ciré des meubles anglais ne supporte pas ses petits grains insidieux qui investissement inexorablement nos intérieurs.
Il existe toutefois une astuce permettant de retarder l’arrivée de la poussière sur les meubles : grâce à un produit miracle, la térébenthine. Il faut pour cela préparer  un mélange incorporant 1 volume d’huile d’olive + 1 volume de vinaigre + 1 volume d’essence de térébenthine. Ce mélange huileux nourrit le bois, le rend plus agréable au toucher, moins collant et permet de le faire briller. Mais le comble de ses vertus est de retarder les dépôts de poussière jusqu’à une bonne semaine !
Pourquoi attendre ?

,

Pas de commentaire

Des sous-traitants d’Apple… explosifs

Il y a quelques temps, nous avions évoqué les risques d’explosion liés aux poussières en suspension (voir article « des poussières explosives »).

Courant Janvier, Apple a reconnu que deux de ses sous-traitants chinois avaient été victimes d’explosion liés à la mise en suspension de poussière d’aluminium. Ces deux accidents survenu chez Foxconn (de nom local « Hai Precision Industry ») à Chengdu et Ri-Teng (filiale de Pegatron) à Shanghai ont causés 4 morts et environ 80 blessés. Il ne s’agit donc pas d’événements anodins.

Les poussières d’aluminium auraient été mises en suspension lors des opérations de fraisage et meulage des coques d’Ipad, iMac et MacBook. Selon les experts, les poussières d’aluminium peuvent devenir plus détonantes que la mise en suspension de sucre ou de poussières de céréales. Sous conditions requises, l’explosion peut être profondément exothermique et causer des dégâts structurels importants à des ateliers, usines, bureaux.

Le rapport environnement publié par Apple pour 2012 (téléchargeable ici) exprime la tristesse d’Apple pour ces drames et expose les préconisations établies par des experts travaillant pour le compte d’Apple. A la date du sortie du rapport, tous les sous-traitants d’Apple sauf un appliquent désormais ces préconisations. Ainsi l’usage de soufflettes à air comprimé a été banni, les systèmes de ventilation revus et renforcés, des extincteurs automatiques adaptés ont été installés…

, ,

Pas de commentaire

La qualité de l’air intérieur : les professionnels s’engagent

Lancée le 7 décembre 2012, l’AFIA (ou Association Française Interprofessionelle de l’Air Intérieur) regroupe les professionnels, experts, parties prenantes de toutes origines impliqués dans l’amélioration de l’Air Intérieur des espaces de vie, domiciles ou bureau.
Le savez-vous : nous passons en moyenne 85% de notre temps dans ces espaces mi-clos. Or les statistiques concernant la qualité de l’air sont édifiantes :

  • un logement sur 5 n’a pas de ventilation
  • un tiers des personnes nées depuis 1980 présent une allergie
  • 70% des systèmes de ventilation installées ne fonctionnent pas de façon nominale
  • Bronchite, pneumonie et asthme trouvent largement leur origine dans la pollution ambiante

Auprès de l’AFIA, les professionnels trouveront conseil, soutien, formation voire équipements sélectionnés.
Pour les particuliers, c’est l’assurance de trouver le meilleur interlocuteur. Mais cela concerne également les administrations et entreprises car la réglementation récente définit plusieurs obligationsles concernant également et dont voici les deux derniers décrêts :

Décret n° 2012-14 du 5 janvier 2012 relatif à l’évaluation des moyens d’aération et à la mesure des polluants effectués au titre de la surveillance de la qualité de l’air intérieur de certains établissements recevant du public

Publics concernés : propriétaires ou, si une convention le prévoit, exploitants d’établissements d’accueil collectif d’enfants de moins de six ans, d’établissements d’accueil de loisirs et d’établissements d’enseignement ou de formation professionnelle du premier et du second degré, publics ou privés.
Objet
: définition des modalités de réalisation de la surveillance obligatoire de la qualité de l’air à l’intérieur des établissements concernés.
Entrée en vigueur
: le décret entre en vigueur le 1er juillet 2012.

Décret n° 2011-1728 du 2 décembre 2011 relatif à la surveillance de la qualité de l’air intérieur dans certains établissements recevant du public
Publics concernés : propriétaires et exploitants d’établissements recevant du public (ERP).

Objet : définition des conditions de surveillance de la qualité de l’air intérieur dans les ERP.
Entrée en vigueur : le texte instaure de manière progressive l’obligation de surveiller périodiquement la qualité de l’air intérieur dans les ERP, obligation qui devra être satisfaite :

  • avant le 1er janvier 2015 pour les établissements d’accueil collectif d’enfants de moins de six ans et les écoles maternelles ;
  • avant le 1er janvier 2018 pour les écoles élémentaires ;
  • avant le 1er janvier 2020 pour les accueils de loisirs et les établissements d’enseignement du second degré ;
  • avant le 1er janvier 2023 pour les autres établissements.

Davantage d’informations sur le site de l’AFIA : www.afia.pro

,

Pas de commentaire