Archive pour mai 2013

Aspergillose : 4 morts à la Timone en 2010

Suite à notre post récent « Risques Poussière : l’Aspergillose » , nous avons eu un commentaire évoquant un cas dramatique de contamination à l’aspergillus à l’hopital de la Timone à Marseille.

Le problème est survenu fin 2009 peu après l’ouverture d’un nouveau pavillon dédié à la réanimation. Suite à un problème de ventilation des zones d’accueil et de soins, Dumez, l’entreprise en charge du chantier a entrepris de modifier le système de répartition et de brassage de l’air. Mais courant février 2010, les premiers cas d’aspergilloses apparaissent. En tout, huit se déclarent, dans la période allant jusqu’à l’été 2010. Et sur ces 8 cas, 4 conduiront au décès des patients touchés, tous déjà immunodéficients.

L’aspergillus présente dans les conduits d’air semble être la cause des ces décès. Et à la Timone, se n’est pas une première, car déjà en 2002, 2 cas dont un mortel s’étaient déjà déclarés.

, , ,

Pas de commentaire

Astuces anti-poussière : un chiffon efficace « maison »

En complément ou à la place des fameux chiffons électrostatiques à acheter en grande surface ou dans votre droguerie favorite, il y a une astuce de grand-mère pour se constituer soi-même un arsenal de guerre à la poussière.

Le truc est d’imprégner un chiffon ou torchon de paraffine. Pour cela, préparez un bain d’un litre d’eau vinaigré dans lequel est ajouté 10cl de paraffine liquide. Tremper y votre chiffon. Essorez le bien (vous pouvez faire plusieurs chiffons avec un litre).
Vous aurez alors un tissu plus doux et surtout plus antistatique que les produits du commerce.

 

Pas de commentaire

Risques Poussière : l’Aspergillose

L’Aspergillose est une infection respiratoire dûe à la diffusion des spores d’un type de champignons microscopiques, les Aspergillus. Ces champignons sont présent partout : sols, murs, meubles, textiles, mais aussi dans l’eau, sur les végétaux et même les aliments.
Il existe environ 200 espèces d’Aspergillus dont une trentaine sont dangeureuses pour l’homme. En particulier, l’Aspergillus fumigatus et l’Aspergillus Niger qui sont les plus fréquents et représentent à eux deux 90% des cas d’Aspergillose.

Si le champignon est inoffensif pour les personnes en bonne santé, il peut s’avérer mortel pour ceux qui sont fragilisés par une maladie grave. Le problème est donc particulièrement prégnant en milieu hospitalier. C’est un sujet d’autant plus complexe que les spores d’Aspergillus sont particulièrement résistants : ils supportent des variations de température de l’ordre de 70°C ainsi que la sécheresse et l’humidité (ils peuvent même vivre dans l’eau) et peuvent vivre dans l’environnement de plusieurs mois à un an.

En milieu hospitalier, les contaminations aux spores d’Aspergillus peuvent survenir principalement par voie aérienne et attaquer les poumons, les sinus. Mais aussi par voie cutanée (dans les plaies) et digestives (aliments ou eau contaminés) et donner lieu aux formes les plus graves d’aspergillose invasives par contamination du sang ou de différents tissus ou organes.

Les travaux sont à l’origine des deux-tiers des aspergilloses. Ils créent des turbulences qui mettent en suspension la poussière de spore et peuvent créer de véritables nuages (dit aspergillaires) de concentration élevée (jusqu’à 10 000 fois la normale). Fugace et difficile à détecter, ces nuages se désagrègent en déposant des spores partout. En milieu hospitalier, les opération de déposes de faux-plafond, la maintenances des filtres de traitement d’air, les matériaux d’isolation et évidemment les excavations, perçages ou destructions et de construction sont propices à la dispersion des spores d’aspergillus, dangereux pour les patients à risque.

Nous reviendrons bientôt sur les consignes et dispositions devant être prises pour diminuer les risques de contamination.

 

, , , ,

3 commentaires

Astuce anti-poussière : raviver des tapis poussièreux

tapis poussière J’adore les beaux tapis et j’en ai plusieurs à la maison, certains assez précieux d’autres moins. Avec le temps, et malgré le passage régulier d’aspirateur, rien à faire, la poussière s’incruste entre les fibres, ils commencent de ternir, et perdent leur tenue.

Il existe plusieurs trucs pour les raviver :

  • Pour commencer, on enlève le plus gros de la poussière en le retournant et en le battant du plat de la main. Ensuite, une fois de nouveau étendu, on le nettoie à la brosse avec un mélange de 2/3 d’eau froide et d’1/3 d’ammoniaque. On rince toujours à la brosse avec dede l’eau vinaigrée au vinaigre blanc.
    On termine en séchant le tapis à l’aide d’un sèche cheveux.
  • Si votre tapis n’est pas de couleur très claire, blanche ou beige par exemple, vous pouvez parsemer des feuilles de thé humides sur ses poils. En séchant (environ 20 minutes), le thé absorbe la poussière incrustée. Balayez alors le tapis pour retirer les feuilles de thé séché.
  • Puis saupoudrez de bicarbonate de soude, suffisamment de manière à couvrir le tapis d’une très fine couche (1 mm). Cela aura pour effet d’assainir le tapis et d’éviter les parasites (acariens, puces). Laissez agir 15 minutes puis passez l’aspirateur.
  • Pour finir, aspergez le tapis d’eau pétillante et brossez-le tant qu’il est humide. Les bulles de l’eau gazeuse finissent de décoller les poussières incrustées et ravivent les couleurs !
  • Une fois le tapis sec, repasser l’aspirateur pour traquer les poussières décollées.

 

 

,

Pas de commentaire

Protection poussière : les hôpitaux à la pointe ?

Si il est un lieu où la sécurité et  la protection des personnes prennent encore plus de sens, c’est bien à l’hôpital. Enfin… « devrait prendre ». Car si des précautions extrêmes sont prises pour éviter les contaminations diverses et autres maladies nosocomiales), il est manifeste que des efforts sont encore à faire en terme de protection lors des travaux de rénovation.

C’est le cas par exemple à Alençon en ce moment où l’hôpital intercommunal est partiellement en travaux. Mais quelle surprise en découvrant que les protections collectives pour empêcher la diffusion des poussières relèvent essentiellement des moyens de fortune. Ces photos prises hier en témoignent :

Inutile de dire que l’alèse roulée au pied de la porte ne protège rien. Les scotchs utilisés sur d’autres portes ne protègent pas davantage et ne donnent pas non plus une très bonne image quant au sérieux de l’entreprise en charge des travaux ni de l’administration hospitalière.
Et in fine, les couloirs et salles du coté « sain » du chantier ne sont pas du tout à l’abri des salissures. Pas plus que les malades.

Nous avons déjà évoqué des produits tels que  Zipwall et ProtectaScreen sur ce blog mais force est de constater que leur approche (délimitation de zone, hauts et bas de films polyane non maintenus) semble assez peu adaptée à fournir une réel protection au niveau de ces portes d’hôpital.

, , ,

2 commentaires

Astuces anti-poussière : préserver un mur intérieur

Nous continuons nos astuces poussière avec un conseil trouvé dans un forum de bricoleurs … avertis.

Avoir un beau mur en pierres brutes dans une pièce, séjour, cave, cuisine a un attrait indéniable. Mais les aspérités des pierres accrochent souvent irrémédiablement la poussière.
Il existe des produits du commerce qui crée un « film » et diminue cette accroche mais ils semblent très onéreux. Aussi voici , une astuce assez simple qui serait très efficace selon les différents témoignages constatés.

Procurez vous du sel d’alun, disponible dans les drogueries un peu « pointues ».
Diluez le à raison de 30g par litre dans de l’eau chaude (attention : pas plus, la pierre est un matériau qui respire, et une concentration supérieure risque de boucher les pores de la roche, pouvant causé des problèmes de condensation)
Badigeonnez votre mur et laissez sécher. Renouvelez l’opération de temps à autre.
el pour 1 litre d’eau chaude. On peut faire plus, mais ça bouche beaucoup les pores et c’est un brin étouffant.

,

Pas de commentaire

Weber.mur épais : une solution pour des murs sans poussière

En déplacement récemment à Aix-en-Provence, j’ai croisé fortuitement un commercial de chez Weber, filiale de Saint Gobain et spécialiste des mortiers et enduits d’extérieur.
Discutant de la problématique de la poussière, il m’a évoqué un produit sorti il y a 2 ans déjà, le Weber.Mur épais avec formule anti-poussière.

enduit mur épais weberTrès innovant, Weber offre une évolution notable sur le marché des enduits de ragréage (de 5 à 20 mm) : confort, qualité et propreté deviennent, ainsi, les maîtres mots du ragréage localisé ou généralisé des murs et plafonds des ouvrages neufs comme en rénovation.

Une bonne nouvelle pour ceux qui doivent supporter un chantier à proximité, toute limitation des sources de poussière étant la bienvenue.

,

Pas de commentaire

Astuces anti-poussière : dépoussierrer les livres

Nous nous sommes occupés de nettoyer les étagères il y a peu. Mais les ivres me direz-vous ? En effet, ils sont souvent tout aussi voir davantage recouverts que les meubles. Il est vrai que la tranche notamment, la où la coupe des pages a créé de micro-crénelures sur les bords du papier accroche particulièrement toutes les poussières.

Et pour arriver à les nettoyer, il y a une erreur à ne pas commettre : le chiffon, a fortiori légèrement humidifié. Le résultat serait inverse de celui escompté, en incrustant davantage encore les poussières aux micro-crénelures.

La solution : utilisez un pinceau ou une petite brosse aux poils doux. Un travail de précision mais nécessaire pour éviter l’engrenage infernal !

 

,

Pas de commentaire

Astuces anti-poussière : protéger la ventilation de son pc

Qui a déjà ouvert un ordinateur a pu se rendre compte à quel point la poussière s’incruste dans le ventilateur et autour sur les composants, les cartes. A l’arrivée, des surchauffes, des pertes de performances et mêmes des pannes avec des composants HS.

Il existe des filtres à fixer sur les ouies de ventilation et quand on voit la poussière captée (cf notre photo) on ne peut qu’en valider l’utilité. Le Hic, c’est que ces filtres coutent plutôt cher : de 8 à plus de 25 euros selon les tailles, les formes et il faut les commander sur Internet donc il faut compter le port en sus…
Pour ceux, qui n’ont pas peur de faire des achats en ligne…

Mais il existe toutefois une solution toute simple pour protéger tout aussi efficacement votre PC : en effet, en découpant un morceau de bas ou de collant à la taille de votre aération et en le fixant avec du scotch sur celle-ci, vous aurez un dispositif au moins aussi efficace que ceux du commerce. Bon, la longévité n’est surement pas la même aussi pensez à le changer régulièrement.

,

Pas de commentaire