Archive pour décembre 2014

La Voie Lactée : ce n’est pas de la poussière !

Dans la croyance populaire, il est souvent question que « la Voie Lactée est un nuage de poussière oblong que nous traversons l’été ». J’ai eu droit à cette afffirmation alors que tout petit je regardais le ciel après un dîner familial. Outre les immanquables soucoupes volantes que les super-perceptions (alcoolisés…) décèlent ces soirs-là, la poussière d’étoile attisent les fantasmes des astronomes (très) amateurs.La Voie Lactée

Ceci mélange plusieurs choses. La Voie Lactée n’est autre que l’amas extraordinaires d’astres et d’étoiles de notre galaxie. Malgré les distances inimaginables entre ces corps, ils donnent la sensation d’une densité visuelle telle une nuage de poussière. Il est vrai ensuite que ces observations nocturnes ont en général lieu l’été, durant la période où la Terre traverse les Perséides, justement une zone de débris et poussière résultant du passage de la comète de Swift-Tutle déjà connue durant l’antiquité (elle aurait d’ailleurs  servi de base au mythe à l’étoile du Berger quittant les rois Mages vers le lieu de la Nativité).

Ces poussières de comète sont d’ailleurs assez mal connues quant à leur composition, leur forme, leur taille. C’est tout l’enjeu de la mission Rosetta sur la comète 67P Churyumov-Gerasimenko dont les média ont relaté en détails la mission il y a peu.

Pas de commentaire

Poussière dans l’œil : comment l’enlever ?

1. Tout d’abord, souvenez vous de ne surtout pas vous frotter l’oeil avec les doigts. L’effet serait inverse : augmenter l’irritation et risquer d’introduire de nouveaux corps étrangers avec des mains sales. Il faudra donc se les laver avant toute action.

2. Utilisez un coton-tige humide, voire ses doigts, ne fonctionne pas la plupart du temps. L’oeil étant humide, la poussière glisse et « fuit » en quelque sorte votre « outil ». Il faudra avoir une approche globale et douce plutôt que locale et agressive.

3. Le plus efficace : placez la tête sous une source d’eau (douche, évier, voire avec une simple bouteille d’eau. Faites couler  de l’eau fraîche sur l’œil, en essayant de garder celui-ci ouvert pour qu’il soit baigné par le liquide.. La poussière devrait rapidement être emportée par ce « courant ».

4. Autre solution, la plus naturelle et sans doute la plus aisée à réaliser : pleurer. En s’écoulant, les larmes emporteront immanquablement la poussière avec elles.

5. Si malgré ces méthodes, le corps étranger résiste et ne semble pas vouloir partir, il convient de ne pas insister et de consulter au plus vite un médecin ou mieux un ophtalmologiste (certains acceptent les consultations en urgence, car attendre un rendez-vous prend en général des mois). Vous aurez l’assurance que l’extraction du corps étranger se fera sans risque d’irritation ou d’affection.

Un commentaire

La poussière déclenche une alerte nucléaire

Le lundi 1er décembre a vu l’intervention d’une équipe des sapeurs-pompiers à la centrale nucléaire de Civaux (Vienne). Dans ce site sensible s’est déclenché une alerte incendie dans un des locaux industriels de l’unité 1.
Les équipements de surveillance ont rapidement constaté visuellement et par l’usage d’une caméra thermique qu’aucun incendie n’avait lieu. En réalité, l’alerte proviendrait d’un appareil dont la résistance trop poussiéreuse serait entré en surchauffe et aurait généré de la fumée. L’incident est survenu lors de la remise en service de l’unité de production 1 qui avait été mise à l’arrêt le 20 novembre à la suite du dysfonctionnement d’une vanne du système d’alimentation de sauvegarde des générateurs de vapeur.

civaux_centrale_nucleaire

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La centrale de Civaux est la plus récente des centrales nucléaires française avec ses deux réacteurs de 1450MW respectivement mis en service en 1997 et 1999. Elle présente la particularité d’avoir les plus hautes tours de refroidissement de tout le parc EDF. Elles culminent en effet à 178 mètres, beaucoup plus haut que celles de Chinon qui avec seulement 28 mètres sont les plus basses.

 

Pas de commentaire