Barrière anti-poussière par dépression


Samedi dernier, j’ai publié (voir ici http://www.poussiereinfo.fr/peinture-pl…riere-physique/) la traduction d’une page de l’US Environnement Protection Agency concernant la mise en place de barrières physiques anti-poussière. Voici la suite concernant l’aération des pièces en travaux.

« La ventilation intervient de façon importante pour la qualité de l’air intérieur pendant un projet de rénovation, et notamment en évitant la diffusion de la poussière et autres polluants à l’ensemble de la maison. Une stratégie efficace est d’utiliser une extraction d’air – aussi simple qu’un ventilateur caréné soufflant depuis la pièce en chantier directement vers l’extérieur de la maison [j’ai trouvé une photo pour illustrer ce dispositif].
Cette solution fait deux choses. D’abord, cela extrait rapidement la plus grosse partie des polluants en suspension de la pièce. Ensuite, cela met la pièce en dépression ce qui crée une « barrière » qui empêche l’air – et donc les polluants qu’il contient – de se déplacer de la zone de chantier vers le reste de la maison.
Si vous utilisez un ventilateur à la fenêtre, fixez le à l’intérieur du cadre de la fenêtre afin qu’il ne puisse pas  tomber à l’extérieur. Si il pleut ou neige, il faudra le couper et l’enlever de la fenêtre pour éviter un court-circuit électrique avec l’humidité.
L’efficacité d’une barrière de pression sera accru par la mise en place sur les huisseries de barrières anti-poussière physiques étanches.
Le schéma suivant illustre le principe de base de la barrière de pression : »

pressure barrier for a cleanjob

Pressure barrier for a cleanjob

, , ,

  1. Pas encore de commentaire.
(ne sera pas publié)