Comment fonctionne un filtre à poussière ?


Post technologique aujourd’hui pour présenter le fonctionnement d’un système de filtrage de poussière sèche.

filtre à poussièreLes composants de l’appareil

  1. Conduit d’aspiration
  2. Cartouches filtrantes
  3. Filtre « absolu » HEPA
  4. Ventilateur
  5. Conduit de rejet
  6. Manomètres
  7. Réservoir d’air à nettoyer
  8. Buses de nettoyage
  9. Bloc de contrôle
  10. Bac à poussière

Que se passe-t’il dans cet appareil ?

L’air vicié est aspiré par le conduit [1]  sur le coté du filtre. Quand l’air pénètre dans la chambre de filtrage, son vitesse baisse brutalement et les particules de poussière les plus lourdes tombent dans le bac de récupération [10]. L’air et les particules plus légères traversent ensuite 4 cartouches filtrantes [2] qui récupèrent la poussière restantes. L’air propre atteint ensuite le ventilateur intégré [4] qui propulse le flux au travers d’un filtre total de type HEPA (High Efficiency Particulate Air) [3] vers le conduit de rejet [5]. L’air est à ce stade assez propre pour être de nouveau remis en circulation dans la pièce.
Si, du fait du colmatage des filtres, la pression au niveau des cartouches filtrantes [2] augmente au-delà d’une limite fixée, des valves dans la réservoir d’air à nettoyer [7] se déclenchent et une décharge d’air fortement comprimé est expulsée par les buses de nettoyage [8] vers chacune des cartouches filtrantes.
filtre box
Cela inverse le flux d’air dans les filtres [2]. Le jet décroche alors la poussière collectée à la surface du filtre, qui tombe dans le bac à poussière [10].

Le modèle illustré ci-dessus est un modèle fixe pour atelier de ponçage, perçage, scierie, menuiserie… Il en existe de différents tailles, les plus grands montant à plusieurs mètres. Mais le principe est identique pour les dispositifs mobiles (cf ci-contre) tel que déployé sur certains chantiers dans le Bâtiment.

 

,

  1. Pas encore de commentaire.
(ne sera pas publié)