Le désarroi d’un mère de famille face à la poussière


Nous reprenons aujourd’hui le texte d’un message posté sur un forum par une maman, qui subit la poussière chez elle.

« on est en plein travaux, je passe les différentes étapes de poussières de toutes sortes, placo, bois, etc… mais c’est pire que tout : mon mari a démoli un mur en parpaing dans l’entrée sur lequel était posé du placo et ça a fait une poussière ultra fine, plus fine que de la farine qui met un temps fou à se redéposer : outre le fait que j’ai les sinus en feu (car la poussière c’est dans le hall, mais c’est passé sous les portes, etc…) y’en a partout et c’est tjours en suspension, ça se redépose tout doucement j’ai les yeux qui piquent, etc… mais surtout, y’en a partout et ça n’a pas fini, j’ai l’impression de se déposer
j’attends, à votre avis, pour nettoyer ? mes loulous doivent revenir de l’école vers 11h30, je vais les chercher, j’ai pas envie qu’ils respirent ça (sans compter que cette poussière est partout, ça glisse au sol à cause de ça (la poussière est si fine qu’elle se voit à peine, c’est un voile

beurk, helppppppppppppppppppppppppppp pppppppppppppppppppppp….. eurkkkkkkkkkkkk atchoum encore »

Un post que vous pouvez retrouvez ici ! Parmi les réponses à ce post, différents trucs et astuces que nous avons déjà évoqués : brumiser l’air pour faire « tomber » la poussière en suspension, fermer hermétiquemet la pièce en travaux en la séparant des pièces de vie…

Mais ce témoignage rappelle combien des travaux (qu’ils soient réalisés par des professionnels ou par des bricoleurs plus ou moins avertis) sont pénibles quand on tente de vivre à proximité.

  1. Pas encore de commentaire.
(ne sera pas publié)