« L’homme n’est que poussière »


« Tu es poussière et tu retourneras à la poussière »
La phrase rituellique du Carême catholique peut être prise sous de nombreux sens. Surtout avec la vision orientée qui nous occupe sur ce blog.

Ainsi l’homme ne serait que poussière : n’a-t’il pas d’ailleurs été créé par Dieu à la partir de la poussière prélevée au sol. Cet aphorisme a par contre étPlumeaué détourné par différents créateurs. En ce jour de fête nationale, prenons donc le temps d’un peu de légereté.

Ainsi pour l’humoriste décalé Alexandre Vialatte : « L’homme n’est que poussière : c’est dire l’importance du plumeau »

D’autre peur-être plus au fait des équipements modernes, clament que si « l’homme n’est que poussière, la femme est un aspirateur ». L’illustration ci-après ouvrira sur différents sens métaphoriques de cette affirmation. En ce qui nous concerne, nous adhérerons à une compréhension assez prosaïque : quand monsieur bricole et fait de la poussière, c’est bien madame qui hérite du nettoyage !!!
aspiration_inspiration_homme_poussiere

 

Dans les textes bibliques : il est vrai que la poussière est le symbole de la souffrance, du châtiment. Ainsi, dans la Genèse, Dieu punit le Serpent à l’origine du péché originel pour avoir tenté Adam et Eve (ou Eve et Adam, question de lecture) en lui adressant ces mots : « sur ton ventre tu marcheras, et poussière tu mangeras tous les jours de ta vie ».

Quel est donc le péché commis par la femme du bricoleur pour devoir ainsi vivre maudite par Dieu, dans la poussière ?

  1. Pas encore de commentaire.
(ne sera pas publié)