Mais c’est quoi la poussière ?


Mais au fond, qu’est ce que la poussière ? Nous pensons tous la connaitre mais quelle en est la définition ?

Eh bien, le sujet est finalement assez difficile à limiter car hormis la propriété caractéristique de toutes les formes de poussières, à savoir la taille et donc la capacité à être déplacée voire mise en suspension par les flux d’air, il existe de multiples formes de poussières. Qui plus est, ces formes varient d’un lieu à l’autre et même d’une époque à l’autre. On sait aujourd’hui par exemple que l’atmosphère urbaine au cours du 19ème siècle était particulièrement chargée en particules résultant de l’usage extensif du charbon, particules aujourd’hui très rares (hormis zones minières ou industrielles).

On considère donc que la poussière est un ensemble de particules, débris, fragments d’une taille inférieure à 500 microns. Les origines en sont très variées naturelles ou liées à l’activité humaine : érosion des sols, projections volcaniques, rejets de chauffage, de transports (les pots catalytiques ont causé l’apparition de rejets de particules contenant des dérivés métalliques du platine…), des fibres, des débris d’insectes morts, des poils, des spores et moisissures… La taille limitée des ces débris permet leur mise en suspension aisée par courants d’air. La convection causée par un rayon de soleil frappant un objet empoussiéré peut à elle seule suffire à  mettre en mouvement des grains de poussières.

Il est d’ailleurs frappant de constater dans un rayon de soleil rasant à quel point l’air semble-t’il le plus pur est chargé de particules flottant en tout sens.

A suivre dans une synthèse des risques de santé liés aux poussières…

,

  1. Pas encore de commentaire.
(ne sera pas publié)