Mauvaise expérience Rénovation


Je relaie ici un article (déjà ancien mais toujours d’actualité) publié dans le blog de Futura-Sciences. A lire ici.

L’auteur y relate avoir été fortement incommodé par des poussières fines lors du nettoyage de combles avant d’entamer des travaux d’aménagement. Le constat et les explications sont malheureusement classiques : des précautions limitées et un usage inadapté ou non maitrisé d’un équipement professionnel. En effet, l’auteur a utilisé un aspirateur professionnel dont le filtre défectueux (pas adapté ou peut-être simplement encrassé) n’a plus assuré sa fonction. Résultat : l’aspirateur a accéléré la mise en suspension de particules fines (gageons que dans les combles il s’agira de poussière de Laine de Roche, ou de Verre).

J’évoquais il y a peu la cible 13 « Qualité de l’air » de la démarche HQE : un volet important y est consacré à l’entretien des dispositifs de filtration de l’air. Comme pour l’aspirateur, un équipement encrassé finira par amplifier les problèmes qu’il était censé adresser.

J’en profite pour publier une photo de ce qu’on peut trouver comme avertissement sur un rouleau de laine de roche

En français :

  • Portez des lunettes lors de la pose.
  • Couvrez la peau exposée. Si le travail a lieu dans un espace confiné, portez un masque respiratoire jetable.
  • Les déchets doivent être traités selon les réglementations locales.
  • Nettoyez la zone avec un aspirateur.
  • Rincez les mains à l’eau froide avant de les laver.
  • Ventilez les zones de travail, autant que possible.

Nous le redirons encore : respectez les avertissements des fabricants. En tant que particulier, si vous faites les travaux vous-même, c’est la seule information (avec ce fabuleux blog bien sûr 🙂 ) dont vous disposez : ne la négligez pas, il en va de votre santé et de celle de vos proches.

, , , , ,

  1. #1 by jean artaud on 5 mars 2014 - 16 h 03 min

    La vigilance est d’autant plus importante que la latence de nombreux effets des fibres, dont laines de verre, de roche, FCR etc., le manque de recul pour les nouveaux produits, des connaissances techniques et scientifiques insuffisantes (en regard de la forte croissance de l’utilisation et de la diversité des fibres), créent des conditions susceptibles de reproduire à moyen terme des catastrophes sanitaires similaires à celle des expositions anciennes à l’amiante.
    source : http://www.officiel-prevention.com ; La prévention des risques professionnels des fibres ; lien : http://www.officiel-prevention.com/protections-collectives-organisation-ergonomie/risque-chimique/detail_dossier_CHSCT.php?rub=38&ssrub=69&dossid=367

(ne sera pas publié)