Poussière et pénibilité du travail


La réforme des retraites de 2010 intègre la pénibilité du travail dans les calculs de droits. La pénibilité y est définie comme une exposition à des risques professionnels susceptibles d’altérer la santé des travailleurs. Initialement définies pour les entreprises de plus de 50 salariés, certaines mesures ont été étendues depuis février 2012 à toutes les entreprises pouvant exposer leurs salariés à certains facteurs de risques. L’idée est de rendre individuelle par des fiches d’exposition nominative ce qui était il y a peu encore un dossier collectif (Document Unique). Il incombe au chef d’entreprise de tenir à jour un document qui récapitule, par nature de risques, les durée.

Les risques répertoriés sont de 10 natures :

  • Les manutentions manuelles de charges
  • Les postures pénibles
  • Les vibrations mécaniques
  • Les agents chimiques dangereux y compris les poussières et les fumées
  • Les températures extrêmes
  • Le bruit
  • Le travail de nuit*
  • Le travail en équipes successives alternantes*
  • Le travail répétitif à cadence contrainte*
  • Le travail en milieu hyperbare*

(*) les 4 derniers risques ne concernent pas les entreprises artisanales du BTP, sauf cas très particulier.

Le site IRIS-ST (www.iris-st.org/) affilié à la CAPEB propose différents canevas pour l’évaluation des risques ainsi que des exemples de fiche individuelle de suivi des expositions

Fiche exposition risques santé travail

Un exemple de fiche de suivi individuel des risques

, ,

  1. Pas encore de commentaire.
(ne sera pas publié)